Profession DG

Le rôle du directeur général

Le directeur général est nommé par le Conseil municipal et occupe une place importante au sein des organisations municipales. Sous l’autorité du Conseil, ce dernier assume le rôle de responsable de l’administration des municipalités. Il agit en tant que principal intermédiaire entre le Conseil (le politique) et l’organisation (l’administratif), il œuvre donc dans un environnement complexe où l’arrimage et les frontières entre les deux sont flous. Ses principales responsabilités consistent à administrer les ressources de la municipalité, à accompagner les membres du Conseil dans leur prise de décision, ainsi qu’à assurer la mise en œuvre de celle-ci dans l’organisation. Il favorise également la continuité entre les organisations politiques qui se succèdent.

Ai-je le profil pour une telle fonction?

Vous aimeriez savoir si vous possédez le profil pour exercer les fonctions de DG de municipalité? L’ADGMQ vous invite, sans plus tarder, à effectuer le test suivant.

Ce dernier vous permettra non pas de mesurer vos compétences professionnelles, mais plutôt de valider si votre profil est en adéquation avec celui de DG de municipalité. Qui plus est, cette démarche d’évaluation vous amènera à mieux connaître cette fonction de l’administration municipale. Élaboré à partir du « Profil de compétences du directeur général d’une municipalité », cet outil se base sur cinq grands fondements représentant des indicateurs essentiels à l’exercice de cette fonction.

Veuillez noter qu’en cliquant sur «Passer le test», vous serez redirigé vers un site externe et que la durée de passation est de plus ou moins 30 minutes. À la fin du test, vous pourrez consulter votre rapport en ligne, l’imprimer ou l’enregistrer sur votre ordinateur.

Un directeur général de ville, c'est quoi ça?

Pour répondre à cette question, référons nous au Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) afin de bien cerner les responsabilités municipales et son mode d’organisation.

La municipalité locale

La municipalité locale a reçu du législateur certains pouvoirs qui lui confèrent une autonomie politique et administrative. Elle est administrée par un conseil municipal. Les élus réunis en conseil représentent la population; ils prennent les décisions sur les orientations et les priorités de la municipalité et en administrent les affaires.)

Depuis leur création, les municipalités ont vu leur rôle s’accroitre. Elles contribuent à la mise en place et au maintien des conditions propices à l’activité économique sur leur territoire et sur l’ensemble de leur région d’appartenance.

Les responsabilités de la municipalité

La municipalité assume des responsabilités en matière d'aménagement et d'urbanisme, d'habitation, de voirie, sécurité publique de développement économique, communautaire et culturel, de loisirs, de transport en commun en milieu urbain, d'alimentation en eau potable et d'assainissement des eaux usées, etc. La nature, l'étendue et l'exercice des responsabilités de la municipalité varient selon les valeurs, les besoins et les moyens qui caractérisent chacune d'elles.

Les lois municipales

Plusieurs lois régissent le fonctionnement et les activités des municipalités, dont la Loi sur les cités et villes et le Code municipal du Québec. La Loi sur les cités et villes s'applique à toutes les municipalités qui portent la désignation de villes, en plus de quelques autres. Elle prévoit les pouvoirs du conseil et de ses différentes instances, le fonctionnement du conseil, les règles pour l'adoption du budget, etc. Le Code municipal du Québec constitue la législation fondamentale pour les autres municipalités du Québec qui avaient, à l'origine, un caractère rural. Le Code prévoit pratiquement les mêmes pouvoirs que la Loi.

La Loi des cités et villes ainsi que le Code municipal du Québec précisent que le conseil doit nommer un directeur général et fixer son traitement.