MESURES D'URGENCE : L'ADGMQ LANCE LA PHASE 1 DE SON GRAND PROJET

C’est avec enthousiasme que l’ADGMQ lance la phase 1 de son implication dans le dossier des mesures d’urgence. Ainsi, dès à présent, les municipalités du Québec sont invitées à se prévaloir d’une entente type relative à l’établissement d’un plan d’entraide intermunicipale en matière de sécurité civile.
 
L’objet de ce projet d’entente est de permettre à toute municipalité, MRC ou régie intermunicipale de convenir, entre elles, de modalités leur permettant de s’offrir mutuellement une aide en matière de sécurité civile pour chacune des étapes du processus de gestion des risques et des sinistres.
 
Il s’agit d’un dossier phare développé de pair avec le ministère des Affaires municipales et celui de la Sécurité publique pour lequel la phase 2 est attendue pour l’hiver 2019. D’ici là, vous êtes invité à prendre connaissance de la communication officielle du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et du ministère de la Sécurité publique disponible ci-dessous et surtout, à utiliser cette entente en grand nombre.

Communiqué de presse
Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et du ministère de la Sécurité publique

Vers une société québécoise plus résiliente aux catastrophes
UNE ENTRAIDE INTERMUNICIPALE STRUCTURÉE

Dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan d’action en matière de sécurité civile relatif aux inondations : vers une société québécoise plus résiliente aux catastrophes, le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec ont travaillé conjointement à l’élaboration d’un modèle d’entente relative à l’établissement d’un plan d’entraide intermunicipale en matière de sécurité civile.
 
En effet, à la suite des inondations du printemps 2017, certaines municipalités ont souligné ne pas posséder les équipements ni les ressources humaines requis pour secourir adéquatement des sinistrés lors d’une catastrophe majeure. En ce sens, la onzième mesure du plan d’action prévoit que le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) veille à la coordination et au partage de ressources entre les municipalités volontairement participantes, en collaboration avec l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec (ADGMQ).

Ainsi, le modèle d’entente maintenant disponible favorisera l’entraide entre les municipalités. Il permettra également de mieux structurer le partage de ressources, et ce, à chaque étape du processus de gestion des risques et des sinistres.

Citations :

« Dans le contexte où les changements climatiques rendent de plus en plus fréquents les sinistres de grande ampleur, comme les inondations du printemps 2017, le gouvernement, les municipalités et les citoyens se doivent d’accroître leur niveau de préparation et de trouver de nouvelles façons de travailler ensemble, notamment en renforçant leurs partenariats avec les parties concernées. Tant pour les opérations d’urgence que pour la période de rétablissement, il y a lieu de faciliter le partage des ressources humaines et de l’expertise lors d’un sinistre. Le modèle d’entente maintenant disponible représente l’un des moyens d’y parvenir. »

 
Martin Coiteux,
ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« L’ADGMQ est fière d’avoir collaboré à l’élaboration de ce modèle d’entente et se réjouit que, dès à présent, toutes les municipalités du Québec puissent profiter de ce nouvel outil afin d’être en mesure de mieux répondre à d’éventuelles situations de sinistre. »

Claude Périnet,
président de l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec

Faits saillants :

  • Rappelons que les inondations du printemps 2017 ont touché plus de 5 300 résidences réparties dans 293 municipalités, et ce, dans 15 régions du Québec. Elles ont également forcé l’évacuation de plus de 4 000 personnes ainsi que la fermeture de plusieurs routes.
  • Une journée d’échanges s’est tenue le 19 décembre dernier afin de faire le bilan de ces inondations. Lors de cette journée, le gouvernement du Québec a consulté les différents intervenants dans le but de mettre de l’avant des pistes de solution pour mieux soutenir les particuliers, les entreprises et les municipalités lors de sinistres. Des personnes sinistrées, des maires, des préfets, des organisations en sécurité civile ainsi que des représentants de divers ministères y ont participé.
  • Le 1er mars dernier, le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire et ministre de la Sécurité publique a déposé le Plan d’action en matière de sécurité civile relatif aux inondations – Vers une société québécoise plus résiliente aux catastrophes.

Liens connexes :